Année 1959

Kornberg Arthur
Médecine, 1959
Etats-Unis
Kornberg Arthur

Arthur Kornberg est né à Brooklyn en 1918. Il obtient son diplôme de docteur en médecine à Rochester en 1941. Il devient directeur du département de microbiologie à l’école de médecine de Washington puis en 1959 il dirige le département de biochimie de l’école de médecine de Standford.

Le prix Nobel de médecine et de physiologie est discerné à Arthur Kornberg ainsi qu’à Severo Ochoa “pour avoir déchiffré le processus biochimique responsable de la production et de la duplication des acides nucléiques ADN et ARN”.

Kornberg réussit à produire en éprouvette une molécule ADN de synthèse à usage expérimental, avec les propriétés chimiques et physiques de tout ADN. Mais il fallut encore des années jusqu’à ce que Kornberg et son équipe réussissent à créer des molécules d’ADN synthétiques biologiquement actives.

Selon Kornberg l’étude des activités de l’ADN dans les bactéries nous permettra de comprendre le mécanisme subtil et décisif de l’ADN dans les cellules complexes d’un être humain et de nous éclairer ainsi sur l’évolution de l’homme, sur le cancer et sur les maladies génétiques.

“Je n’aurais jamais cru, déclara-t’il une fois, que j’aurai la joie de voir un jour génétique, immunologie et médecine coopérer dans un même langage chimique pour une meilleure compréhension de la vie.”

Un pionnier dans l'étude et l'interprétation des mécanismes génétiques, fondements de la vie.
Segre Emilio
Physique, 1959
Italie
Segre Emilio

Emilio Segre est né à Tivoli en Italie en 1905. Il commença, à Rome, des études d’ingénieur, puis de  physique sous la direction du fameux physicien prix Nobel, Enrico Fermi. En 1928, il passe son doctorat, enseigne à l’Université de Rome et, en 1936, il est nommé chef du département de physique de l’Université de Palerme.

En 1938, à la suite des décrets antisémites du gouvernement fasciste contre les Juifs dans les services publics, Segre émigre aux Etats-Unis et entre à l’Université de Berkeley. Il obtient la nationalité américaine et participe à l’effort américain de mise au point de la bombe atomique. Il se retire en 1972 et revient à Rome où il meurt en 1989.

En 1959, Emilio Segre a reçu le prix Nobel de physique avec Evan Chamberlain “pour sa découverte de l’anti-proton”.

Le proton est une particule, chargée positivement, dans le noyau de l’atome. L’anti-proton est une particule semblable mais porteuse d’une charge négative. L’opposition de leurs deux charges fait de leur rencontre un choc au cours duquel ils  s’annulent l’un l’autre.

a découvert l'anti-proton, un grand pas dans la voie du déchiffrage des secrets de l'univers.
Recherche par nom, par région, par année d'attribution, ou bien recherche libre de texte:
Recherche en texte libre
Entrer un mot de deux lettres au moins

Sélectionnez une catégorie:

  • Chimie
  • Économie
  • Littérature
  • Médecine
  • Paix
  • Physique

Sélectionnez la lettre qui commence gagnant:

  • A
  • B
  • C
  • D
  • E
  • F
  • G
  • H
  • I
  • J
  • K
  • L
  • M
  • N
  • O
  • P
  • Q
  • R
  • S
  • T
  • U
  • V
  • W
  • X
  • Y
  • Z

Résultats de la recherche

Aucun résultat de recherche

Recherche selon régions, au moyen d'une carte
Sélectionner la zone
S'il vous plaît sélectionner une région dans la liste

Résultats de la recherche

Aucun résultat de recherche

Recherche par période
1905
2018

Aucun résultat de recherche